MME Marie-emmanuelle Mortgat longuet, Mortgat

Enseignant-chercheur / Enseignante-chercheuse

Fonction

Maître de conférences en Littérature française du XVIIe siècle. ///// Responsabilités administratives et pédagogiques : - • Coordinatrice-responsable de l’ensemble de la Licence de Lettres à distance (EAD-Comète). - • « Enseignante-référente » pour les étudiants de première année. - • Responsable du troisième semestre de la Licence. - • Membre du CCD de la 9e section (définition des postes, constitution des comités de sélection, recrutement des ATER, etc.).
Coordonnées
Université Paris-Nanterre, UFR PHILLIA, Département des Lettres, Bât. L, 200 av. de La République, 92001 Nanterre Cédex
Mail
marie-emmanuell.mortgat@u-paris10.fr
Structure(s)
Département de Lettres modernes
EA 1586 - Centre des Sciences des Littératures en langue Française (CSLF)

Discipline(s)

<Libellé inconnu>, Lettres modernes

Disciplines enseignées

- Littérature française du XVIIe siècle (Licence Lettres modernes et Licence Humanités).
- "Pratiques de l'écriture" (renforcement des aptitudes à la rédaction).
- Pratique de la composition française ; théâtre (XVIe-XVIIIe siècles) en Master MEEF (préparation au Capes de Lettres). 

Thèmes de recherche

Ecriture, histoire et théorie de l' « histoire littéraire ».
Critique et esthétique classiques.
Construction et réception du XVIIe siècle.
La production historiographique et critique de G. Colletet et d'A. Baillet.

Curriculum Vitae

Je travaille sur la critique littéraire au XVIIe siècle et sur l’esthétique classique. Dans Clio au Parnasse. Naissance de l’« histoire littéraire » française aux XVIe et XVIIe siècles (Paris, Champion, 2006), j’ai mis en lumière la tradition de l’historiographie des lettres françaises qui se constitue au XVIIe siècle, en montrant notamment que cette « histoire littéraire » naissante participait à l’édification d’une mémoire littéraire proprement française, qu’elle consacrait très précocement la production contemporaine comme « classique » et qu’elle contribuait à la formation d’un imaginaire culturel national.

Autour de cet axe principal, j’ai publié divers articles sur l’écriture de cette première « histoire littéraire » - matrice de procédés d’écriture, de représentations diverses et de « lieux communs » -, et sur la construction presque contemporaine d’un « XVIIe siècle », et sa réception au XVIIIe siècle. Ce travail s’est enrichi progressivement d’interrogations et de réflexions sur certaines catégories esthétiques et certaines représentations mises en œuvre dans la critique et la théorie classiques. Actuellement, je m'intéresse tout particulièrement aux évolutions de la figure, des méthodes et des types de discours du « critique » à cette époque.

Principales publications

Ouvrages et éditions de texte

Ecrire au XVIIe siècle, une anthologie, textes choisis et présentés en collaboration avec E. Méchoulan, Paris, Presses Pocket, 1992.

 

Clio au Parnasse. Naissance de l’« histoire littéraire » française aux XVIe et XVIIe siècles, Paris, Champion, 2006.

 

- Edition de la Vie de Thomas Sonnet de Courval et de la Vie de Robert Angot de l’Éperonnière (vers 1650) de G. Colletet, dans Les Poètes satiriques normands du XVIIe siècle, dir. J.-Fr. Castille et M.-G. Lallemand, Presses Universitaires de Caen, 2015, p. 49-72.

 

- Arts de poésie et traités du vers français (fin XVIe-XVIIe siècles). Langue, poème, société. Etudes réunies, éditées et introduites en collaboration avec N. Cernogora et G. Peureux, coll. « Rencontres-Le siècle classique », Paris, Garnier (2017, sous presse).

 

 

Articles et communications publiées

- « Aux origines du parallèle Corneille-Racine : une question de temps », Jean Racine, 1699-1999, études réunies par G. Declercq et M. Rosellini, Paris, P.U.F., 2003, p. 703-717.

 

- « Une laideur du classicisme : la fausse beauté chez le père Bouhours et le chevalier de Méré », Métamorphoses de la laideur, études réunies par Cl. Leroy et L. Picciola, Littérales, Université Paris Nanterre, n° 36, 2005, p. 123-138.

 

- « L’emploi du mot “vie” chez G. Colletet : de l’éloge de l’illustre à la critique du poète français », Le Lexique métalittéraire (XVIe-XVIIe siècles), études réunies par M. Jourde et J.-Ch. Monferran, Genève, Droz, « Cahiers d’Humanisme et Renaissance », août 2006, p. 89-106.

 

- « Du “siècle d’Auguste” au Siècle de Louis XIV : quelques réflexions sur le concept de “siècle” du début du XVIIe siècle à Voltaire », Voltaire et le « Grand siècle », sous la dir. de J. Dagen et A.-S. Barrovecchio, Oxford, Voltaire Foundation, SVEC, 2006 : 10, p. 97-116.

 

- « Images de Rotrou dans l’historiographie du théâtre français (1674-1750) », Le Théâtre de Rotrou, sous la dir. de P. Pasquier, Littératures classiques, n° 63, automne 2007, p. 285-300.

 

- « Fabriques de Malherbe dans l’historiographie des lettres françaises (1630-1750) », Pour des Malherbe, sous la dir. de L. Himy-Piéry et Ch. Liaroutzos, Elseneur, Presses de l’Université de Caen, 2008, p. 31-48.

 

- « Pour une juste “impression de l’âme” : émotion et saisissement chez Saint-Evremond », Extrémités des émotions : du spectaculaire à l’inexprimable, sous la dir. de B. Boudou et L. Picciola, Littérales, n° 42, 2008, p. 107-124.

 

- « Fontenelle et l’écriture de l’histoire des lettres françaises », Fontenelle, l’histoire et la politique du temps présent, sous la dir. de Cl. Poulouin et Fr. Bessire, Revue Fontenelle, Publication des universités de Rouen et du Havre, n° 6-7, 2008-2009, p. 159-177.

 

 - « Une lecture de la poésie médiévale dans la première moitié du XVIIe siècle : les Vies des poètes françois de G. Colletet », Accès aux textes médiévaux de la fin du Moyen Age au XVIIIe siècle, sous la dir. de M. Guéret-Laferté et Cl. Pouloin, Paris, Champion, 2011, p. 251-266.

 

- « Le “rebut des bibliothèques” ou les “pères de notre langue” ? La pensée de l’héritage français chez quelques historiens des lettres du XVIIe siècle », Penser l’héritage à l’âge classique, sous la dir. de S. Loubère et D. Reguig, Littératures classiques, n° 75, 2011, p. 125-140.

 

- « Vers un imaginaire des origines de l’œuvre : le portrait de l’homme de lettres dans les “ vies” du XVIIe siècle », Le Portrait dans la critique littéraire, sous la dir. de F. Bercegol (LXIIe congrès de l’AIEF, juillet 2010, ENS Ulm), Cahiers de l’Association Internationale des Etudes Françaises, n° 63, mai 2011, p. 295-310.

 

- « De l'examen du patrimoine littéraire français à la consécration des contemporains : le cas du XVIIe siècle », L'Histoire littéraire face à la création contemporaine, sous la dir. de P.-L. Rey, Revue d'Histoire Littéraire de La France, n° 3, sept. 2013, p. 527-544.

 

- « G. Colletet, Vie de Thomas Sonnet de Courval et Vie de Robert Angot de l’Éperonnière, présentation et annotation », Les Poètes satiriques normands du XVIIe siècle (colloque oct. 2011), sous la dir. de J.-Fr. Castille et M.-G. Lallemand, Presses Universitaires de Caen, 2015, p. 49-72.

 

- « De l’idéal du critique au discernement du lecteur. Le traité préliminaire aux Jugements des savants d’Adrien Baillet (1685) », Naissance de la critique littéraire, sous la dir. de P. Dandrey, Littératures classiques, n° 86, 2015, p. 259-279.

 

- « La querelle du Cid et la question des "propriétés et valeur d’une œuvre littéraire" », journée d’étude pour les classes de khâgne, 3 oct. 2015, Université Paris Nanterre, Site du CSLF. https://cslf.parisnanterre.fr/cdr-cslf/axes-et-equipes/journee-d-etude-cpge-corneille-hugo-celine-3-octobre-2015-565823.kjsp

 

- « Introduction », en coll. avec N. Cernogora et G. Peureux, Arts de poésie et traités du vers français (fin XVIe-XVIIe siècles), « Le siècle classique », Paris, Garnier, p. 3-12 (2017, sous presse).

(A paraître) 
- « Espaces de la "critique" dans la première historiographie de Boileau, de Baillet à Desmaizeaux (1685-1712) », La Figure de Boileau : représentations, institutions, méthodes (XVIIe-XXIe siècles), actes du colloque de mars 2016 sous la dir. de Ch. Pradeau et D. Reguig, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne (à paraître, 2017).

- « Entre étrangeté raisonnée et proximité vraisemblable : la production littéraire médiévale dans la Bibliothèque françoise de Charles Sorel », Inventer la littérature médiévale (XVIe-XVIIe siècles), actes du colloque des 6 et 7 octobre 2016 sous la dir. de Y. Dahhaoui et B. Wahlen, Université de Lausanne (à paraître). 

 

 

 

Communications non publiées :

* Séminaires :

- « L’histoire littéraire du XVIIe siècle et ses “classiques ”», séminaire d’E. Bury, « Les Littératures et leurs classiques, sens et portée d’un patrimoine littéraire », Université de Versailles-Saint Quentin, mars 1997.

 

- « La Bibliothèque françoise de Charles Sorel et l’“histoire littéraire” de la France », séminaire du G.R.I.H.L., dir. Ch. Jouhaud et A. Viala, E.H.E.S.S. et Université de Paris III, mai 1999.

 

- « De quelques condamnations d’ouvrages au XVIIe siècle : pour la catégorie de la “fausse beauté” ? », séminaire de L. Picciola, « Naissance de la laideur », Université Paris Nanterre, juin 2002.

 

- « Les procédés d'écriture de la naissante “histoire littéraire” (1635-1750) », équipe « Ecrire au XVIIIe siècle », dir. N. Jacques-Lefèvre et M. Leca-Tsiomis, Université Paris Nanterre, mars 2004.

 

- « Construction et réception de la catégorie de l’épistolaire dans l’historiographie des lettres françaises au XVIIe siècle », séminaire de G. Ferreyrolles, « L’Epistolaire au XVIIe siècle », Université de Paris IV-Sorbonne, avril 2008.

 

- « Evolutions du discours critique au sein de l’“histoire littéraire” française du XVIIe siècle », séminaire de D. Denis et P. Dandrey, « Formes et enjeux de la critique littéraire au XVIIe siècle », Université de Paris IV-Sorbonne, novembre 2009.

 

- « Littérature et pouvoir : ce qu’en pensent les premiers "historiens" des lettres (XVIIe siècle) », séminaire de P. Dandrey et D. Denis, « Littérature et pouvoir sous l’Ancien Régime », Université de Paris-Sorbonne, décembre 2014.

 

- « La question du commentaire au sein de la réflexion critique d’A. Baillet », séminaire de G. Peureux, « Lire, commenter, réécrire », Université Paris Nanterre, mai 2016.

 

* Colloque :

- « La conception du génie créateur dans les Vies des poètes françois de G. Colletet » : Colloque international Vies d'écrivains, vies d'artistes dans l'Europe moderne (Espagne, France, Italie XVe-XVIIIe siècles), dir. M.-M. Fragonard, M. Residori, H. Tropé et l'équipe DEFI, Université Paris III Sorbonne Nouvelle, 27-29 septembre 2012. 

 

* Table ronde :

- Co-animation d’une table ronde avec J.–Y. Casanova sur le rôle et la postérité de J. de Nostredame dans l’historiographie des troubadours, colloque La Réception des troubadours aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles en Provence, Université d’Aix-Marseille, 3 octobre 2013.

 


Participations scientifiques et institutionnelles :

Organisation de colloque :
- Co-organisation avec N. Cernogora et G. Peureux du colloque Arts de la poésie française et traités du vers de Laudun d’Aigaliers (1597) à La Croix (1694). Poétiques, formes, pratiques, tenu à l’Université Paris Nanterre les 25 et 26 juin 2014.

Membre de jurys de thèse :
Université de Toulouse 2-Le Mirail (sept. 2012) ; Université de Paris-Sorbonne (janv. 2016).

 Membre de comités de sélection :
Université Paris Nanterre (régulièrement depuis 2002) ; Université de Paris III Sorbonne-Nouvelle (2009) ; Université d’Artois (2016).

 Groupe de recherche :
- Edition d’un large extrait de N. Pradon, Le Triomphe de Pradon (1684), pour une anthologie collective de commentaires préparée par le groupe « Lire, commenter, réécrire » (dir. G. Peureux), CSLF EA 1586, Université de Paris Nanterre.

 Sociétés :
- Membre de la Société d'Etude du XVIIe siècle.
- Membre du Mouvement Corneille.
- Membre de la Société d’Histoire Littéraire de la France.

Corps

MAITRE DE CONFERENCES

Mis à jour le 27 juin 2017