Séminaire Philosophie de l'altermondialisation

Philosophie politique de la mondialisation et de l'altermondialisation


Jacques BIDET

Séminaire de Doctorat, ouvert au public, le jeudi, 17 à 20 heures à partir du jeudi 15 février 2007

Université de Université Paris Nanterre, Bat. L, salle 205

Y participeront notamment:

Etienne Balibar, Daniel Bensaïd, Gérard Duménil,  Mahmoud Mohammed Salah, Toni Negri, Etienne Tassin, André Tosel, Jean-Marc Durand-Gasselin et Frieder Otto Wolf.


Voici le planning pour les premières séances, de février-mars-avril :

 

15 février : Jacques Bidet, Problématique générale de recherche proposée (Texte de référence: Explication et reconstruction du Capital, PUF)  

22 février : Gérard Duménil, Bases sociales et valeurs du néolibéralisme et de l'altermondialisme  

1° mars : André Tosel, L'interrogation éthique face à la mondialisation capitaliste,  et Thibault Le Texier, Le concept de gouvernance à l'échelle globale  

8 mars: Daniel Bensaïd, La crise du paradigme politique de la modernité à l'épreuve de la  mondialisation, et Rodrigue Thomas, Histoire et nature  

15 mars : Toni Negri, Travail productif et improductif dans la constitution du marché global  

22 mars : Etienne Tassin, Cosmocitoyennenté ou pluricitoyenneté ?    

29 mars : Jean-Marc Durand-Gasselin, Habermas a-t-il fait une théorie critique de la mondialisation ?  

5 avril: Etienne Balibar, Une citoyenneté nomade est-elle possible ?  

26 avril: Mahmoud Mohammed Salah, Les contradictions du droit mondialisé  

5 mai : Frieder Otto Wolf (Berlin) : La question écologique et les expériences des "alternatifs" 

 

Le processus fulgurant de « mondialisation » auquel nous assistons depuis trois décennies fait vaciller toutes les catégories de la philosophie politique. L'espace privilégié de la politique moderne, l'État-nation, s'effrite de toutes parts. Les grands mécanismes cognitifs, économiques et écologiques les pratiques humaines de connaissance et de communication, de production et de destruction se structurent en effet progressivement à des échelles toujours plus vastes. Et l'espace mondial s'ouvre à la libre initiative de tous les acteurs d'un marché capitaliste global. Que reste-t-il de la communauté politique, naguère nationale, en tant que source de droit et de légitimité, et en tant que lieu d'un pouvoir supposé commun ? Que devient le citoyen ? Le peuple ? La volonté générale ? Dans cet espace et sur cet espace universel, quel droit revient à chacun ? Quel droit de s'y déplacer, d'y demeurer, de se l'approprier ou d'en jouir, ou d'y vivre tout simplement ? Comment s'y définissent des « droits humains » imprescriptibles ? Et quelle peut en être la garantie ? Quel droit de tous à s'ingérer dans les relations entre chacun, ou de chacun dans les relations entre tous ? Quelle instance peut revendiquer le « monopole » d'une « violence légitime » ? Quels liens s'établissent entre force et droit, « violence » sociale et « lutte » politique ? Est-on fondé à avancer de telles catégories ? Comment comprendre les concepts de la guerre et ceux de la paix ? Quelle relation s'institue entre le droit national et le droit international ? A moins qu'il faille désormais simplement d'un droit mondial ? Le « marché » est-il devenu le paradigme de toute économie ? Forme-t-il désormais avec le droit qui lui correspond le recto et le verso d'une même rationalité enfin advenue ? Assiste-t-on à l'expansion universelle d'une rationalité qui nous est foncièrement commune ? Ou à une occidentalisation universelle ? Se dirige-t-on, entre la tyrannie des juges et le despotisme des experts, vers un droit sans État ou vers un État-monde ? Comment se conçoit la communauté politique à l'échelle mondiale ? Face aux questions ultimes posées à l'espèce humaine par la perspective du désastre écologique et celle de la modification de sa nature biologique, les catégories classiques de la philosophie politique ont-elles encore quelque prise ?

 

Chaque séance commencera par une session d'une heure, consacrée à la présentation, par un jeune chercheur, d'un texte classique ou contemporain sur le sujet (Locke, Rousseau, Kant, H. Arendt, C. Schmitt, Habermas, etc.), ou de sa propre recherche. Les candidats sont priés de prendre contact avec Jacques Bidet

On trouvera ultérieurement sur le site http://perso.wanadoo.fr/jacques.bidet/  une bibliographie et diverses précisions.

Ce séminaire se situe dans le contexte de la préparation du Congrès Marx International V, qui aura lieu à Université Paris Nanterre en octobre 2007 : Altermondialisme - Anticapitalisme, Pour une cosmopolitique alternative.

Mis à jour le 04 mars 2010