• Publication (fiche article uniquement),

Fureurs - De la fureur du sujet aux fureurs de l'histoire

Publié le 18 décembre 2012 Mis à jour le 12 mai 2017

De Camille Dumoulié - Editions Economica

Au commencement est toujours une explosion de fureur. De même pour la naissance du sujet : il fait irruption dans le monde sur un mode furieux et ses accès sont autant de métamorphoses de la subjectivité. La fureur est l’affect d’un sujet qui existe hors de soi, dans un rapport essentiel à une jouissance explosive qui le fait vivre et le détruit en même temps. À travers le mythe et l’épopée, la tragédie et la littérature, la philosophie et la psychanalyse, Camille Dumoulié retrace l’archéologie et l’histoire de ce sujet furieux qui fait contrepoint au sujet rationnel de la philosophie.

Mais la fureur est aussi un phénomène collectif, sublime jusqu’à la Terreur dans la Révolution, abject jusqu’au grotesque dans les mouvements apocalyptiques, les fascismes historiques et les fanatismes contemporains, odieux jusqu’à l’obscène dans l’actuelle fureur consumériste. Comment la fureur vitale du sujet a-t-elle pris dans l’histoire le visage hideux de la fureur des masses, aujourd’hui recouvert par le masque d’un fascisme soft ? Telle est la question centrale à laquelle tente de répondre ce livre qui s’achève sur une autre interrogation : un nouvel héroïsme de la fureur est-il encore possible ?

Camille Dumoulié est professeur de littérature comparée à l’Université Paris Nanterre et directeur du centre de recherches « Littérature et Poétique comparées ». Parmi ses ouvrages : Nietzsche et Artaud. Pour une éthique de la cruauté (PUF), Antonin Artaud (Le Seuil), Le désir (Armand Colin), Littérature et philosophie. Le gai savoir de la littérature (Armand Colin).
 

Mis à jour le 12 mai 2017