• Publication (fiche article uniquement),

Fictions de l'origine (1650-1800)

Publié le 1 juin 2012 Mis à jour le 12 mai 2017

Sous la direction de Christophe Martin - Ed. : Desjonquères - Coll. "L'esprit des lettres"

Textes de : Jacques Berchtold, Matthieu Brunet, Fabrice Chassot, Adélaïde Cron, Anne Defrance, René Démoris, Forence Dujour, Audrey Guitton,Élisabeth Lavezzi, Erik Leborgne, Christophe Martin, Michel Melot, Fabrice Moulin, Claudine Poulouin, Odile Richard-Pauchet, Maria Susana Seguin, Jean-Paul Sermain, Judith Sribnai, Lucie Tangy

Quelle est l'origine de la religion ? de la Terre ? de la société ? de la connaissance ? des idées ? de l'amour ? Depuis le milieu du XVIIe siècle et durant tout le XVIIIe siècle, la littérature et la philosophie ont été habitées, on le sait, par la question de l'origine.

Ce volume souhaite montrer en quoi ce souci de l'origine a partie liée avec la fiction. Car si dans la pensée critique qui se déploie alors, le temps des origines est celui de l'affabulation, le recours à la fiction (de Descartes à Rousseau) apparaît quant à lui comme le moyen de concevoir de véritables laboratoires de l'origine, ou de donner à l'origine un langage, une figure. Tout au long d'un siècle et demi d'ébranlement des croyances, c'est le double mouvement d'une pensée « hypercritique » de l'origine et d'une libération de l'imaginaire et du fantasme qu'il s'agit de mettre en lumière. À ce questionnement, la fiction participe à sa manière : en ne cessant de regarder vers ses propres origines, en invitant à pénétrer dans les mystères de la filiation, en remontant vers ce temps des origines alors encore largement méconnu qu'est l'enfance du sujet.

Christophe Martin est professeur de littérature française à l'Université Paris Nanterre. Spécialiste du XVIIIe siècle, et en particulier de Fontenelle, Marivaux, Montesquieu, Diderot et Rousseau, il a publié notamment Espaces du féminin dans le roman français du XVIIIe siècle (Voltaire Foundation, 2004), « Dangereux suppléments ». L'illustration du roman en France au XVIIIe siècle (Peeters, 2005), « éducations négatives ». Fictions d'expérimentation pédagogique au XVIIIe siècle (Garnier, 2010), La Religieuse de Diderot (Gallimard, 2010).

Mis à jour le 12 mai 2017