• <Libellé inconnu>,

OBJETS / PROJETS // Actualité de la recherche philosophique

Publié le 12 mars 2014 Mis à jour le 13 mars 2018

Séminaire de l’Institut de Recherches Philosophiques (IREPH) Thomas PRADEU (Paris IV, IUF) : "La construction des êtres vivants. Une analyse du développement"

Date(s)

le 11 mars 2014

mardi 11 mars 17h-19h
Lieu(x)
Université Université Paris Nanterre – Nanterre La Défense
Bâtiment L salle 321
200, avenue de la République, Nanterre
RER A / SNCF : station Université Paris Nanterreniversité
Comment un organisme se construit-il de l’embryon jusqu’à l’âge adulte, voire jusqu’à la mort ? Cette question – qui soulève des enjeux scientifiques, épistémologiques et éthiques très importants – ne trouve pas de réponse claire dans la science contemporaine. Le domaine de l’embryologie, devenu au vingtième siècle celui de la « biologie du développement », s’interroge bien sur les premières étapes de la construction d’un organisme au cours du temps, mais il ne propose pas de définition précise du terme même de « développement », ni de véritable explication détaillée de ce qui cause la genèse de telle ou telle caractéristique biologique particulière. Dans cet exposé, je souhaite insister sur l’utilité de définir la notion de développement et d’expliquer les causes du développement. Je soutiendrai la thèse que la biologie du développement actuelle doit rompre avec l’internalisme et la vision informationnelle qui caractérisent la plupart de ses analyses depuis les années 1950 et s’ouvrir à une perspective véritablement écologique, dans laquelle la question principale devient de comprendre comment tout organisme est une chimère, construite par l’intégration de matériaux qui lui sont initialement étrangers.

Mis à jour le 13 mars 2018