MME Sandrine Parageau

Enseignant-chercheur / Enseignante-chercheuse

Fonction

Maître de conférences HDR en histoire et cultures britanniques et Membre junior de l'Institut Universitaire de France
Coordonnées
UFR LCE, département d'études anglo-américaines, bâtiment V (Ida Maier)
V225
Mail
sandrine.parageau@parisnanterre.fr
Site personnel
https://u-paris10.academia.edu/SandrineParageau
Structure(s)
UFR Langues et Cultures Etrangères (LCE)
EA 370 - Centre de Recherches Anglophones (CREA)

Discipline(s)

Anglais, Histoire moderne, Philosophie

Disciplines enseignées

Civilisation britannique (XVIe-XXe siècles)
Civilisation américaine (XVIIe-XVIIIe siècles)
Histoire des idées britanniques (XVIe-XVIIIe siècles)
Traduction (thème et version)

Thèmes de recherche

Angleterre, XVIe-XVIIIe siècles
Histoire intellectuelle
Histoire des sciences et des techniques
Histoire des femmes (philosophie, religion, accès au savoir)
Francis Bacon et l'histoire naturelle

Curriculum Vitae

FORMATION

2019 : HDR, Aix-Marseille Université
2008 : Thèse de doctorat en études anglophones, Sorbonne Nouvelle
2004 : DEA d'études anglophones, Aix-Marseille I
2002 : Agrégation externe d’anglais
2001 : Maîtrise d’anglais, Sorbonne Nouvelle
2000 : Licence d' anglais, Sorbonne Nouvelle
2000 : Licence de philosophie, Paris 4 – Sorbonne
1999 : École Normale Supérieure

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

2009-aujourd'hui : Maître de conférences en civilisation britannique à l’UFR Langues et Cultures Étrangères, Université Paris Nanterre.
2008-2009 : ATER à l’UFR d’études anglophones de l’Université Paris Diderot.
2005-2008 : Allocataire Monitrice à l’UFR du Monde Anglophone de l’Université Sorbonne Nouvelle.
2002-2004 : Teaching Assistant à Royal Holloway College, Université de Londres.
2000-2001 : Lectrice à New Hall College, Université de Cambridge.




Corps

Maître de conférences HDR

Informations complémentaires

PUBLICATIONS

Monographies

1. Les Ruses de l’ignorance. La contribution des femmes à l’avènement de la science moderne en Angleterre, Paris : PSN, 2010, 359p.
 
2. The Paradoxes of Ignorance in Early Modern England and France (publication en cours)

Ouvrages collectifs co-dirigés

1. Les Femmes et leurs représentations en Angleterre de la Renaissance aux Lumières, avec M. Bernos et L. Sansonetti, Paris : Nouveau Monde Éditions, 2009, 155p.
 
2. Women and Curiosity in Early Modern England and France, avec L. Cottegnies et J. J. Thompson, Leyde : Brill, 2016, 262p.

Numéros de revues co-dirigés

1. Les Discours de la méthode en Angleterre à l’époque classique : vers un ordre moderne ?, avec M.-I. Ducrocq, Revue LISA, XII, 5, 2014.

2. Curiosité et vanité dans les îles Britanniques et en Europe (XVIe-XVIIe siècles), avec L. Cottegnies et G. Venet, Études Épistémè, 27, 2015.

3. « Francis Bacon et les formes de l’expérience. Nouvelles lectures », avec C. Crignon, Archives de philosophie, 84, 1, 2021.

Articles

1. « La satire des sciences dans Observations upon Experimental Philosophy et The Blazing World (1666) de Margaret Cavendish », Études Épistémè, 10, 2006, p. 75-97.

2. « The Function of Analogy in the Scientific Theories of Margaret Cavendish and Anne Conway », Études Épistémè, 14, 2008.

3. « Les femmes et l’avènement de la science moderne en Angleterre : l’essai sur l’homme d’Elizabeth Tollet (1694-1754) », Atala, 13, 2010, p. 53-69.

4. « Catching “the Genius of the Age”: Margaret Cavendish, Historian and Witness », Études Épistémè, 17, 2010.

5. « “A naked way of writing” : probabilité et liberté philosophique dans l’experimental essay en Angleterre au milieu du XVIIe siècle », Alphée 4, 2012, p. 40-51.

6. « “Le trivial et l’ordinaire” : pour une histoire intellectuelle de la Révolution scientifique », Dix-septième siècle, 257, 4, 2012, p. 627-637.

7. « A Defence of the Essay of Human Understanding (1702) par Catharine Trotter, ou comment la théorie lockienne de l’identité personnelle sied aux femmes », Dix-septième siècle, 275, 2, 2017, p. 353-370.

8. « “Play, utopia or anguish” ? Accounting for the persistence of the discourse against slander from the Middle Ages to the early modern period », Style (Penn State UP), 51, 2, 2017, p. 207-227.

9. « Christ in Anne Conway’s Principia (1690) : Metaphysics, Syncretism, and Female Imitatio Christi », Journal of Early Modern Christianity, 5, 2, 2018, p. 247-265.

10. « Bacon, Boyle, et l’écriture de l’histoire naturelle », Archives de philosophie, 84, 1, 2021, p. 73-91.

11. « “Colomb ignorant trouva le nouveau monde : Ignorance, découverte fortuite et expérimentation à la première modernité » [à paraître dans Revue d’histoire des sciences, 74, 1, 2021].

Chapitres d'ouvrages (sélection)

1. « Contre la satire des femmes savantes : la défense de la contribution philosophique des femmes par Margaret Cavendish, duchesse de Newcastle », in Les Femmes et leurs représentations en Angleterre de la Renaissance aux Lumières, éds. M. Bernos, S. Parageau et L. Sansonetti, Paris : Nouveau Monde Éditions, 2009, p. 95-113.

2. « L’histoire intellectuelle dans les études anglophones : un “style d’analyse” interdisciplinaire ? », in L’Interdisciplinarité en question dans les études anglophones, éds. A. Kaenel, C. Omhovère et R. Samin, Presses universitaires de Nancy, 2009, p. 15-29.

3. « Autodidacticism and the construction of scientific discourse in early modern England: Margaret Cavendish’s and Anne Conway’s “intellectual bricolage” », in Women and Science, 17th Century to Present : Pioneers, Activists and Protagonists, éds. D. Spalding Andréolle et V. Molinari, Newcastle : Cambridge Scholars Publishing, 2011, p. 3-18.

4. « Respublica litterarum et respublica mulierum : le cercle féminin transnational d’Anne Marie van Schurman dans l’Europe savante du XVIIe siècle », in Les Rôles transfrontaliers joués par les femmes dans la construction de l’Europe, éd. G. Leduc, Paris : L’Harmattan, 2012, p. 111-122.

5. « Rousseau’s Émile (1762) : The Patriarchal Family and the Education of the Republican Citizen », in Patriarchal Moments. Reading Patriarchal Texts, éds. C. Cuttica et G. Mahlberg, Londres : Bloomsbury, 2015, p. 107-113.

6. « “Papists make a direct profession of this shamefull sin” : Denouncing Catholic Ignorance in Seventeenth-Century England », in Anti-Catholicism in Britain and Ireland, 1600-2000: Practices, Representations and Ideas, éds. C. Gheeraert-Graffeuille et G. Vaughan, Londres : Palgrave Macmillan, 2020, p. 93-108.

 
 


 

Mis à jour le 04 mars 2021