• Colloques / Journées d'études,

Les réalismes de Georg Lukács

Publié le 10 octobre 2019 Mis à jour le 21 octobre 2019
Date(s)

du 14 novembre 2019 au 15 novembre 2019

14 novembre : 09h30 - 17h
15 novembre : 09h45 - 16h30
Lieu(x)
Bâtiment W (Max Weber)
14 novembre : Salle Séminaire 2
15 novembre : Salle des Conférences

Malgré l'influence durable qu’Histoire et conscience de classe a exercée sur plusieurs générations de pensées critiques, les recherches portant sur l'œuvre de Georg Lukács restent marginales. Qu'il s'agisse des textes consacrés aux questions esthétiques, des réflexions politiques formulées au feu de l'événement, des interventions dans les débats philosophiques de son temps, ou encore de l'Ontologie de l'être social, son opus magnum, l'œuvre du philosophe hongrois est inégalement connue, lue, et même traduite.
L’ambition de ce colloque est de contribuer à pallier cette carence, en proposant l’hypothèse selon laquelle le problème du réalisme permet non seulement d’interroger l’unité et l’évolution de l’œuvre de Lukács, puisqu’il traverse ses interventions philosophiques aussi bien que politiques et esthétiques, mais aussi d’en évaluer l’intérêt pour la discussion contemporaine, puisqu’on assiste aujourd’hui à une nouvelle « querelle du réalisme » en philosophie et en esthétique.
Deux approches seront ainsi privilégiées : d'une part, une approche historique ou contextuelle, qui permettra de situer les prises de positions lukácsiennes en faveur du réalisme dans leurs conditions d’élaboration, d’en éclairer les enjeux spécifiques souvent codés et de mettre au jour les dialogues et les confrontations sous-jacents qui leur confèrent leur sens ; d'autre part, une approche plus conceptuelle, voire actualisante, qui se concentrerait sur les différents traitements réservés par Lukács au thème du réalisme et sur la manière dont ils permettent d’intervenir dans les débats actuels autour de cette notion, ou encore de déplacer les enjeux qui leurs sont associés.


Organisation

• Alix Bouffard, doctorante en philosophie à l’université de Strasbourg.
• Vincent Charbonnier, docteur en philosophie, enseignant-formateur à l’ÉSPÉ de l’université de Nantes.
• Christian Lazzeri, professeur des universités en philosophie à l’université Paris Nanterre.
• Frédéric Monferrand, post-doctorant en philosophie à l’université de Namur.
• Daria Saburova, doctorante en philosophie à l’université Paris Nanterre.

Avec le soutien du Sophiapol, de l’École doctorale Connaissance, langage, modélisation (ED139) et du département de philosophie.


Programme


Première journée - jeudi 14 novembre 2019

Bâtiment Max Weber, Salle Séminaire 2

9h30 : Accueil des participant.e.s et présentation du colloque

9h45h-10h30

- Adam Takács (Université Loránd Eötvös, Hongrie): « En quête d’une « nouvelle réalité politique » : démocratie, fascisme et la question de la société socialiste dans les écrits politiques de Georg Lukács (1945-1950) »

10h30-10h45 : Pause

10h45-12h15

- Dan Hartley (Université de Durham, Royaume-Uni) : « Goethe in Moscow: Lukács’s 1930s Writings on German Literary and Intellectual History »

- Károly Tóth (Université d’Europe centrale, Hongrie): « Necessity and Actuality: A Critico-Comparative Reading of the Text Versions of György Lukács’ “Art and Objective Truth” (1934–1970) »

12h15-13h45h : Déjeuner

13h45-15h15

- Paula Alves (Université de São Paolo, Brésil) : « The ‘‘triumph of realism’’ in the context of the Lukácsian theory of realism and its limits ».

- Vincent Chanson (Université Paris Nanterre, France) : « Pour un réalisme critique. Perec lukácsien, et au-delà. »

15h15-15h30 : Pause

15h30-17h

- Veronika Darida (Université Loránd Eötvös, Hongrie): « Entre modernité et métaphysique (la théorie du théâtre selon le jeune Georg Lukács) »

- Vivien Giet (Université de Namur, Belgique): « Drame et réalisme chez Benjamin : un itinéraire lukácsien »


Deuxième journée - Vendredi 15 novembre 2019

Bâtiment Max Weber, Salle des conférences

9h45-11h15

- Clément Paradis (Université Jean-Monnet-Saint-Étienne, France) : « Allan Sekula et le mythe du réalisme en photographie »

- Konan Arsène Kanga (Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire) : « L’esthétique du réalisme lukácsien. Pour une lecture critique des romans africains »

11h15-11h30 : Pause

11h30-13h

- Jérémy Elalouf (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France) : « Le problème politique des conceptions du monde internes aux œuvres d’art : une tentative de confrontation entre les approches de Georg Lukács et de Philippe Descola. »

- Timothée Haug (Université de Strasbourg, France): « Le naturalisme ontologique de Lukács à l’épreuve de la crise écologique. »

13h-14h30 : Déjeuner

14h30-16h30

- Juliette Farjat (Université Paris Nanterre, France) : « Lukács contre Searle : une analyse comparée des approches réaliste et constructiviste en ontologie sociale. »

- Matteo Polleri (École Normale Supérieure de Pise, Italie) : « Lukács et Foucault : parallèles et paradoxes »

- Christian Lazzeri (Université Paris Nanterre, France) : « Sartre et Lukács »


Mis à jour le 21 octobre 2019