• (Présidence) L'université vous informe,

Motions du Conseil d’administration du 14 décembre 2018

Publié le 14 décembre 2018 Mis à jour le 14 décembre 2018

Motions du Conseil d’administration du 14 décembre 2018 suite à la consultation électronique.

MOTION 1 du Conseil d’administration du 14 décembre 2018

Le conseil d’administration de l’université Paris Nanterre, conscient des tensions internes à l’établissement à la suite de la mise en place du blocage de ses bâtiments, tient tout d’abord à appeler la communauté au calme et au respect réciproque.

Le conseil d’administration rappelle également sa claire opposition, comme les étudiants mobilisés sur le sujet, à l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers concernés par la mesure, et il invite à engager des actions unitaires et collectives, au niveau de l’établissement comme au niveau national, pour qu’il soit mis fin à cette mesure injuste sur l’ensemble du territoire.

La consultation électronique sur la poursuite ou non du blocage s’est tenue. Elle a eu les résultats suivants : 15 184 participants, 5 284 votes (35,65 %) pour la poursuite du blocage, 8 221 votes (55,46 %) contre la poursuite du blocage, 1 318 (8,89 %) abstentions, 361 (2,38 %) ne souhaitant pas prendre part au vote.

Le conseil d’administration en appelle au respect de ce résultat, de la majorité qui s’est exprimée, mais aussi de la minorité. Les divergences d’opinion, y compris sur les modes d’action, ne doivent pas conduire à la division et à la violence. L’université doit rester un lieu de libre débat.

Sur cette base, le conseil d’administration demande la levée immédiate et définitive du blocage : l’université doit retrouver son fonctionnement normal, les enseignements doivent se poursuivre et les partiels et examens se tenir dès lundi matin 17 décembre.

Il en appelle à la raison et à la responsabilité de chacun. Il demande qu’un constat d’huissier soit effectué dès lundi matin, et que, dans le cas où des blocages seraient observés, toutes les mesures disciplinaires, administratives et judiciaires soient prises en conséquence.

Il demande que la sécurité des personnes soit garantie pour éviter tous débordements et actes de violence éventuels.

Il souhaite que le dialogue soit privilégié pour permettre de retrouver la concorde et travailler à l’unité, pour permettre d’obtenir collectivement l’annulation de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers concernés par la mesure.

29 oui 2 non

MOTION 2 du Conseil d’administration du 14 décembre 2018

Les examens prévus durant les semaines du 17 au 21 décembre et du 7 au 12 janvier sont maintenus dans les conditions communiquées par les UFR.
Les UFR dont les partiels n'ont pas pu se tenir pendant la semaine du 10 au 15 décembre 2018, les reprogrammeront au plus tard la semaine du 14 au 19 janvier 2019 selon les modalités initialement prévues. En conséquence, pour ces UFR, le semestre 2 commencera la semaine du 21 janvier. Les UFR se prononceront sur la semaine qui permettra de rattraper les activités d’enseignement et en informeront dans les meilleurs délais les étudiants. En tout état de cause, le calendrier des examens de mai et juin 2019 n’est pas modifié.

25 oui 2 abstentions

Mis à jour le 14 décembre 2018