• (Présidence) L'université vous informe,

Communiqué de l'Université : L’Université Paris Nanterre continuera de remplir ses missions malgré des blocages de bâtiments

Publié le 17 avril 2018 Mis à jour le 17 avril 2018

Communiqué de l'Université - en date du lundi 16 avril, 21h - suite aux événements survenus ces derniers jours.

Date(s)

le 16 avril 2018

Plusieurs bâtiments sont bloqués…

Ce matin, lundi 16 avril, les bâtiments où devaient se dérouler des cours et des partiels ont été bloqués par une centaine d’étudiants, personnels et personnes extérieures à l’université. Nous avons donc été contraints, par le fait, de ne pas tenir les cours et de reporter les partiels à une date ultérieure. La bibliothèque universitaire et les autres bâtiments ont pu maintenir leur activité. Présageant un nouveau blocage, nous annonçons que les cours et partiels prévus demain, mardi, n’auront pas lieu non plus.

… mais les examens ne seront pas annulés.

Nous condamnons ces blocages, qui contreviennent à la liberté de chacun de se former et d’acquérir un diplôme universitaire. Conformément à un message envoyé samedi par l’ensemble des directrices et directeurs d’UFR et Instituts de l’université, l’établissement souhaite que les partiels et examens puissent se tenir, afin de permettre aux étudiants d’obtenir leur diplôme après une année d’étude aussi complète que possible — ce qui a été de fait le cas à Nanterre, les cours ayant été très peu perturbés ce semestre. Ces éléments sont constitutifs de nos missions de service public d’enseignement supérieur, et ils répondent à une obligation déontologique et à un contrat moral avec les étudiants. Nous apportons donc un démenti formel à l’idée selon laquelle la communauté enseignante de l’université propose l’annulation des examens et l’attribution de la note de 20/20.

Retrouver la sérénité collective

L’équipe présidentielle entend les contestations qui s’expriment contre la loi Orientation et Réussite étudiante au sein de l’université. Elle fait en sorte de garantir les conditions de débat et d’expression libre des opinions sur la réforme en cours. Un espace a été concédé aux étudiants mobilisés au sein du bâtiment Clémence Ramnoux [E] pour ce faire. L’équipe présidentielle a proposé à plusieurs reprises de recevoir une délégation d’étudiants pour échanger sur les revendications et pour trouver une sortie de crise sur la base de négociations, ce qui a été refusé jusqu’ici.

Nous espérons vivement que nous parviendrons à trouver un terrain d’entente permettant de retrouver la sérénité requise au sein du campus, conciliant les aspirations des uns et des autres.

Nous mettrons tout en oeuvre pour que nos étudiantes et nos étudiants ne soient pas pénalisés par la situation actuelle et nous réfléchissons actuellement très concrètement aux modalités de report des partiels qui n'auront pas pu se tenir cette semaine, ainsi que d’organisation des examens à venir.

Mis à jour le 17 avril 2018