COVID-19 : Nos chercheurs se mobilisent

Les publications dans la presse

  • Arte, le 28 Minutes - 9 mai La Russie rattrapée par le Covid-19 (disponible en ligne jusqu'au 08/07/2020) Avec Anna Colin Lebedev enseignante-chercheuse en science politique à l'Université Paris Nanterre
    Alors que la Russie avait prévu d’amorcer une première phase de déconfinement la semaine prochaine, finalement repoussée au 31 mai, plus de 10 000 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés dans le pays. Cette progression, l’une des plus rapides enregistrées depuis le début de la pandémie, contraste avec le taux de mortalité particulièrement bas (plus de 1 600 morts) communiqué par les autorités. Des statistiques que la Russie explique par les différentes mesures sanitaires prises au début de la crise ainsi que la multiplication des tests de dépistage. Mais plusieurs experts s’interrogent sur la véracité et la fiabilité de ces déclarations. Alors que l’économie du pays a été frappée de plein fouet par le Covid-19, où en est la Russie aujourd’hui ? La chercheuse Anna Colin Lebedev nous éclaire.
     
  • France Culture - 7 mai Vitrines en confinement", Entretien avec Sarah Gensburger "Afin d'archiver et d'analyser ces expressions spontanées qui attestent que l’espace public en démocratie reste un bien commun, Sarah Gensburger et Marta Severo ont lancé ensemble un défi participatif. Baptisé "Vitrines en confinement", il offre à tout un chacun la possibilité de contribuer à leur collecte. Loin des journaux intimes de confinement, et de leur veine forcément individualiste - voire narcissique - les deux chercheuses s’intéressent à ce qui nous lie, et nous rassemble encore, ainsi qu'à la façon dont l’espace public demeure un lieu vivant, alors même qu'il semble réduit comme jamais par le passé. 
    Le défi collaboratif #VitrinesEnConfinement piloté par Sarah Gensburger (ISP/CNRS) et Marta Severo (Dicen-IDF/Université Paris Nanterre), est porté par une équipe de recherche du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et de l’Université Paris Nanterre."
  • La Nouvelle République des Pyrénées - 4 mai 2020 Une étude sur les mots qui s'affichent durant ce confinement
    Ce programme lancé par le CNRS et l'Université Paris-Nanterre s'appuie sur une démarche collaborative de collecte des messages qui s'affichent aux fenêtres ou dans les vitrines durant ce confinement.
  • Science & Vie - 3 mai 2020 Le confinement favorise les troubles alimentaires : comment s'en prémunir
    Le stress imposé à l'organisme par la quarantaine peut troubler le système des émotions, entraînant des troubles de l’alimentation chez certaines personnes. Voici comment réduire les risques, par Valentin Flaudias, université Clermont Auvergne, Jordane Boudesseul, universidad de Lima, Oulmann Zerhouni, Université Paris Nanterre – université Paris Lumières et Paul Brunault, Inserm.
  • Le Point - 3 mai 2020  Confinement : les chercheurs sondent déjà nos mémoires
    Conscients de la période historique que nous vivons, archivistes, historiens, sociologues, artistes collectent avec avidité nos archives de confinés.
    Le CNRS et l'université de Paris-Nanterre ont ainsi lancé un « défi collaboratif » intitulé « Nos vitrines parlent à l'heure du confinement ».
  • AOC  - 22 avril 2020  États-Unis : morne plaine de la so­li­da­rité ?
    Par Elisa Chelle Po­li­tiste Les images de ma­ni­fes­ta­tions contre les po­li­tiques de confi­ne­ment en pro­ve­nance des États-Unis peuvent sem­bler in­con­grues, et même tout à fait in­dé­centes. Elles ren­forcent l’image du pays du Far West, du small go­vern­ment, de l’in­di­vi­dua­lisme et du ca­pi­ta­lisme triom­phants. In­ter­rogé de­puis une pers­pec­tive fran­çaise, un ob­ser­va­teur avisé pour­rait tou­te­fois mon­trer qu’il s’agit moins là d’une ab­sence to­tale de so­li­da­rité, que d’une concep­tion par­ti­cu­lière du rôle de l’État fé­dé­ral comme ga­rant des li­ber­tés.
  • Courrier des Maires - 21 avril 2020 Coronavirus : « Les départements les plus inégalitaires sont les plus touchés par la maladie ». Au-delà des facteurs de santé individuels bien identifiés (obésité, diabète, comorbidités, etc.), une étude publiée par le CNRS et l’Université Paris Nanterre apporte une lecture territoriale de l’épidémie de Covid-19. Entretien avec Nadine Levratto, directrice de recherches au CNRS et directrice d’EconomiX, laboratoire de recherche de l'Université Paris Nanterre et du CNRS (UMR 7235) en sciences économiques.

Mis à jour le 13 mai 2020