• Élections,

Un deuxième président de la République Française ancien étudiant de l'Université Paris Nanterre, et en philosophie !

Publié le 9 mai 2017 Mis à jour le 10 mai 2017

Emmanuel Macron est le deuxième étudiant de l'université, après Nicolas Sarkozy, à devenir président de la République. Il y avait étudié la philosophie (maîtrise et DEA, anciens masters 1 et 2) entre 1999 et 2001, avant de travailler avec le grand philosophe Paul Ricœur, qui fit partie des fondateurs de notre université dans les années 60.

Lui-même évoque cette période dans son livre Révolutions :

"Les portes de l’École normale supérieure me restaient fermées et j’entrais par conviction en philosophie à Nanterre et, par le plus grand des hasards, à Sciences Po.
Ces années furent heureuses, constamment animées par l’apprentissage libre, la découverte, les rencontres. J’ai aimé ces lieux comme ceux qui m’ont tant appris. Ma chance fut alors, grâce à la bienveillance de celui qui fut mon professeur d’histoire et son biographe patient, de rencontrer le philosophe Paul Ricœur. Rencontre fortuite presque, alors qu’il cherchait quelqu’un pour archiver ses documents.
(...)
Aux côtés de Ricœur, j’ai appris le siècle précédent et appris à penser l’Histoire. Il m’a enseigné la gravité avec laquelle on doit appréhender certains sujets et certains moments tragiques. Il m’a appris comment penser par les textes au contact de la vie. Dans un va-et-vient constant entre la théorie et le réel. Paul Ricœur vivait dans les textes, mais avec cette volonté d’éclairer le cours du monde, de construire un sens pour le quotidien. Ne jamais céder à la facilité des émotions ou de ce qui se dit. Ne jamais s’enfermer dans une théorie qui ne se confronte pas avec les choses de la vie. C’est dans ce déséquilibre permanent, mais fécond, que la pensée peut se construire et que la transformation politique peut se faire.

On est ce que l’on apprend à être aux côtés de ses maîtres. Ce compagnonnage intellectuel m’a transformé. C’était cela Ricœur. Une exigence critique, une obsession du réel et une confiance en l’autre. J’ai eu cette chance et je la sais.”

Emmanuel Macron rejoint donc la liste de nos alumnis reconnus de la sphère politique qui compte entre autres Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn, Christine Lagarde, Olivier Besancenot, et, bien sûr, Daniel Cohn-Bendit.

Mis à jour le 10 mai 2017