Quelle place pour la parole des enfants et des jeunes ? Regard de chercheurs et de praticiens

Quelle place pour la parole des enfants et des jeunes ? Regard de chercheurs et de praticiens

Deux interviews réalisées par des étudiantes du département de Sciences de l’éducation (juin 2016)

Suite aux attentats de novembre 2015, des étudiantes et des enseignant-es ont souhaité se rencontrer en tant que professionnel-le-s de l’éducation. De là est né un temps de dialogue régulier. De nombreux questionnements nous animaient au démarrage : comment parler de ces événements, de ces processus ? Comment aborder des questions sensibles et complexes, des sujets tabous, avec des enfants et des jeunes ? Progressivement, a émergé la question de la place faite à la parole des enfants et des jeunes à l’école et dans l’espace public.

Cette réflexion s’est accompagnée d’un souhait des étudiantes d’interviewer des professionnel-le-s et des chercheur-se-s travaillant avec des enfants et des jeunes, et de mettre cette réflexion à disposition de l’ensemble des étudiant-e-s et enseignant-e-s du département.

Marie-Odile Dolivet, responsable du Point Accueil Ecoute Jeune et formatrice à la médiation par les pairs parle notamment des formations à la communication non violente en milieu scolaire. L’interview a été réalisée, filmée et montée par Emmanuelle Boudaud et Raja Messaoudi.

Alain Vulbeau, enseignant-chercheur au département, apporte une perspective sur la place des jeunes sur les territoires, dans les perceptions des adultes et dans les perceptions politiques. L’interview a été réalisée, filmée et montée par Chaïma Ait Ahmed et Célia Cyrille.

Chaque vidéo dure une trentaine de minutes.

Un grand merci aux deux intervenants d’avoir accepté d’être filmés !


Chaïma Ait Ahmed, Anne Beaudouin, Emmanuelle Boudaud, Célia Cyrille, Raja Messaoudi, étudiantes en Sciences de l'éducation, Charlotte Dessaux, Claire Ganne, Françoise Hatchuel, Fanny Salane, enseignantes en Sciences de l'éducation

Mis à jour le 13 octobre 2016