L'Université Paris Lumières et Le Campus Condorcet

Depuis la loi du 22 juillet 2013 sur l'enseignement supérieur et la recherche, chaque université doit être rattachée à un site. L'ancien PRES Paris Lumières, liant l'Université Université Paris Nanterre et l'Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, est devenu Communauté d'universités et d'établissements (COMUE) à la date de promulgation de la loi. Cette ComUE a contractualisé avec le ministère pour les quatre ans à venir, a été dotée à cet effet de 49 postes et a adopté des statuts qui rappellent son caractère confédéral et l'absence de transferts de compétence.

Visitez le site de l'Université Paris Lumières :
http://www.u-plum.fr
Le Campus Condorcet est né du pari de deux écoles du centre de la capitale – l’EHESS et l’EPHE – de lancer à Aubervilliers le projet d’un campus en recherche en sciences humaines et sociales, pour répondre aux défis pédagogiques, scientifiques et numériques du XXIe siècle. Au même moment, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne programmait une vaste opération au nord de Paris, Porte de la Chapelle, au bénéfice de ses étudiants de licence. Au début de 2008, ces deux initiatives fusionnèrent à l’intérieur d’un unique projet de « Cité des humanités et des sciences sociales – Paris-Aubervilliers ». Les membres sont aujourd’hui au nomre de onze, avec l’adhésion de l’Université Paris Nanterre en janvier 2018.

Visitez le site du Campus Condorcet : https://www.campus-condorcet.fr

Les statuts et les contrats de site de la COMUE Université Paris Lumières

Les conseils d'administration des deux universités membres, l'Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis le 4 juillet, puis l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense le 7 juillet, et enfin le conseil d'administration de l'ex-PRES Université Paris Lumières le 11 juillet, ont adopté les statuts de la COMUE Université Paris Lumières, dont l'organisme de recherche CNRS est également membre.

En application de la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche promulguée le 22 juillet 2013, les universités devaient décider de la manière dont elles entendaient se regrouper avant le 22 juillet 2014. Depuis près d'un an, les communautés des deux universités ont débattu de la forme du regroupement et des garanties qui devaient être inscrites dans les statuts du regroupement afin qu'il puisse être mis au service des établissements membres. Vous trouverez la version définitive des statuts en téléchargement ici.

Le 30 octobre, le CA du CNRS doit se prononcer sur les mêmes statuts : ce vote permettra la publication du décret de création de la COMUE Université Paris Lumières et l'organisation d'élections au suffrage direct pour les différents conseils de ce nouvel établissement au début de l'année 2015.

Le 17 juillet, le contrat quinquennal de l'Université Paris Lumières, qui a également été adopté par les conseils d'administration des universités et de l'ex-PRES et dont vous trouverez le volet commun en téléchargement ici, sera signé par la Secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur et la recherche et par les trois membres de la COMUE ainsi que les deux établissements associés relevant de la tutelle de l'enseignement supérieur et la recherche, l'Institut national supérieur de recherche et de formation pour les jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA) et l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière.
 

Les statuts du Campus Condorcet

À partir du 1er janvier 2018, le Campus Condorcet deviendra établissement public national de coopération. Comme l’indique la loi du 28 février 2017, il « aura pour mission d'assurer la réalisation et le fonctionnement du Campus Condorcet. À cette fin, il coordonnera la programmation et la réalisation du campus. Il réalisera des acquisitions et opérations foncières et immobilières. Il assurera pour le compte de l'État, dans le respect des règles de la commande publique, la conception et la réalisation de constructions et d'équipements nécessaires à l'exercice de ses missions. Il assurera l'exploitation, la gestion, la promotion et la valorisation du Campus Condorcet. »

« L'établissement public aura également pour missions de :
•Collecter, enrichir, valoriser, mettre à disposition et conserver des ressources documentaires ;
•Soutenir et faciliter les activités de recherche et de formation de ses membres, notamment à l'échelle européenne et internationale ; soutenir et faciliter d'autres activités de recherche et de formation ;
•Soutenir et faciliter l'innovation, notamment numérique, et la valorisation de la recherche ;
•Contribuer à la diffusion des savoirs et de la culture scientifique ;
•Soutenir et faciliter la vie étudiante et développer la vie de campus ;
•Assurer la mise en œuvre d'activités et de projets qui lui sont confiés par tout ou partie de ses membres, notamment en matière scientifique ;
•Participer à l'élaboration de la stratégie nationale de recherche définie à l'article L. 111-6 du code de la recherche et de la stratégie nationale de l'enseignement supérieur définie à l'article L. 123-1 du code de l'éducation. »

L’Université Paris 10 fait désormais partie des membres initiaux du Campus, et rejoint ainsi les dix membres fondateurs – CNRS, EHESS, ENC, EPHE, INED, FMSH et les universités Paris 1, Paris 3, Paris 8 et Paris 13.

Mis à jour le 09 janvier 2018